• Écrire une nouvelle en 7 étapes

    À l'occasion de la Matinale des Lycéens, voici quelques conseils pratiques pour écrire une nouvelle rapidement.

    La Matinale des Lycéens se déroulera en 7 heures, donc voici les 7 étapes à l'écriture de votre nouvelle. 1 étape = 1 heure.

    I- Créer l'intrigue

    Oui oui, une heure est le strict minimum pour inventer une intrigue. Il vous faut une intrigue simple, facile à comprendre, mais il faut que la chute soit claire, nette et précise.

    Votre nouvelle sera présentée ainsi :
    Histoire : dans l'histoire vous sèmerez quelques indices amenant à la chute, mais très discrets pour qu'on ne la devine pas
    Chute : inattendue, étonnante, déroutante; le lecteur doit être surpris et des émotions doivent l'atteindre (soulagement, compassion, horreur...)

    Pourtant, vous allez procédez dans l'autre sens pour écrire votre intrigue. Prenez un brouillon et commencez par écrire la chute, puis tous les indices permettant d'amener la chute. Ainsi vous aurez une idée très claire de votre chute et votre nouvelle aura une forme excellente; vous aurez combiné suspense et habileté.

    NE JAMAIS commencer une nouvelle sans avoir une idée précise de votre chute. La chute risquera d'être trop surréaliste ou de n'avoir aucun rapport avec l'histoire qui la précédait.

    II- Créer le décor

    Cette heure sera certainement la plus créative, celle où vous allez pouvoir laisser défiler vos pensées tranquillement. Vous allez créer le décor ainsi que les personnages. Voyez cela comme un sujet d'arts plastiques : si votre nouvelle est une nouvelle polar, le sujet sera de créer un décor en accord avec l'intrigue : noir, lugubre, inquiétant. Vous pouvez prendre un lieu existant, en glissant des références qui vous feront marquer des points au niveau culture générale, mais vous pouvez également inventer un lieu de toutes pièces. Pour cela, il vous faudra clarté et concision pour que votre lecteur perçoive précisément ce dont vous parlez. Un auteur français est (était) le maître du décor imaginaire : Pierre Bottero. Ce n'est pas mon auteur préféré, car il a un style très enfantin, mais sur ce point il a du génie. Il a su, dans chacun de ses livres, créer un décor et une ambiance spectaculaires. Il n'y a pas d'ambiguïté dans ses descriptions. Elles sont claires et concises.

    Bref, ceci était une petite parenthèse pour vous faire comprendre l'importance du décor. Le décor créé l'ambiance, c'est donc primordial de le travailler autant que l'intrigue. Travaillez le fond et la forme.

    Une fois votre décor créé, passez aux personnages. Créez leur à chacun une personnalité, des habitudes, une gestuelle, une façon de parler. Ainsi, vos personnages se détacheront les uns des autres et seront plus pertinents que des personnages 'passifs' qui sont tous parfaits et tous gentils. Créez par exemple un personnage timide qui n'aime pas être le centre de l'attention et qui fuie les autres, et un deuxième personnage qui se fiche de tout et va droit au but dans ses actes et ses paroles. ATTENTION ! Quand vous passerez à la rédaction de votre nouvelle, ne vous étendez pas sur la description du décor et des personnages ! Toute la subtilité d'une nouvelle, c'est de savoir créer une ambiance en quelques pages, et d'un coup faire tout s'écrouler.

    III- Faire une pause

    Posez vous une heure ! Après avoir précisément en tête l'intrigue, le décor et les personnages, et peut-être même quelques phrases qui vous sont venues comme ça, prenez une heure de 'congé' ! Cela ne sert à rien de vous tuer à la tâche. À la fin de la journée, au moment de la relecture, vous verriez tout rouge et n'auriez qu'une envie : envoyer votre nouvelle. Pourtant, la relecture est pratiquement aussi importante que l'écriture elle-même ! Alors, pour rester frais(che) toute la journée, reposez-vous un peu (après avoir noté toutes vos idées sur un brouillon, évidemment). Pensez à autre chose, regardez la télé, lisez. Ne stressez surtout pas pour la suite, vous aurez tout le temps d'y réfléchir plus tard. Programmez une sonnerie pour une heure plus tard et faites autre chose. Lorsque la sonnerie retentira, ce sera l'heure de la quatrième étape.

    IV- Rédiger le premier jet

    Sortez un peu de votre état de décadence (je parie que vous avez passé toute la troisième heure à regarder la télé en mangeant des chips !) et prenez une douche froide. Vous avez les idées remises en place ? Parfait ! Relisez deux-trois fois vos notes, prenez une feuille blanche, et lancez-vous. Écrivez écrivez écrivez, NE VOUS ARRÊTEZ SURTOUT PAS ! Écrivez comme ça vous vient, sans vous relire, sans corriger vos fautes. On dit qu'il 'faut battre le fer tandis qu'il est chaud'. C'est exactement ça. En une heure (peut-être même moins), vous aurez écrit votre nouvelle. Impressionnant, non ? Eh oui, mais on ne va pas s'arrêter là. Il nous reste trois heures avant la fin du concours.

    V- Relire et corriger

    Phase de transition très importante entre le premier jet et la Relecture (avec un grand r). Relisez votre premier jet en corrigeant les fautes de français et d’orthographe, les répétitions, les expressions mal tournées. Si vous le pouvez, faites lire votre nouvelle à quelqu'un (un proche, un professeur) en précisant bien que c'est un premier jet que vous allez retravailler.

    VI- La relecture

    Cette phase dure normalement plus d'une heure, mais nous n'avons plus tellement le temps, alors nous allons être efficace. Vous avez votre premier jet en main, les fautes gênantes sont corrigées. Maintenant, vous allez lire votre nouvelle en tant que lecteur et non en tant qu'auteur. Prenez votre nouvelle à côté du brouillon sur lequel vous avez écrit l'intrigue et l'ensemble des indices. En lisant votre nouvelle, vous devez revenir au même récapitulatif.

    Souvent, un lecteur de nouvelles, après avoir lu la chute, relit la nouvelle pour y retrouver les indices et se dire "Mais oui, c'était évident ! Pourquoi n'y ai-je pas pensé ?"

    Semez des indices. Le lecteur est souvent moins intelligent qu'on ne le pense. Si l'ambiance de votre texte le transporte, il négligera les petits détails, et ainsi votre chute l'étonnera. Vous devez savoir conjuguer clarté, beauté et suspense. Oui, c'est dur. Mais vous avez un support : votre premier jet. Vous n'avez qu'à jouer au professeur de français en train de corriger une copie. Prenez un crayon rouge et entourez les passages qui demandent à être améliorés. Lisez votre nouvelle à la manière d'un lecteur : d'abord ignorant, puis à la recherche d'indices. Une fois votre feuille pleine de rouge, réécrivez votre nouvelle avec toutes les modifications nécessaires.

    Fini ? Presque ! Pour la dernière heure, vous allez pouvoir vous détendre.

    VII- La mise en page

    Ouf ! Votre nouvelle est enfin achevée ! Vous avez effectué plusieurs relectures afin qu'elle soit parfaite. Maintenant, il ne vous reste plus qu'à la taper sur l'ordinateur. Un conseil : restez simple dans la présentation. Dans la plupart des concours, une taille et un style de police sont demandés. Lisez attentivement le règlement ! Si la présentation de votre texte n'est pas conforme, il sera éliminé sans même être lu. S'il n'y a pas de consignes, je vous conseille Arial ou Times New Roman, taille 12. Mettez votre titre en taille 14 ou 16, à la rigueur en gras.

    Un conseil : aérez votre texte ! Une nouvelle est bien plus plaisante à lire lorsqu'elle est composée de courts paragraphes, séparés entre eux. C'est bien connu, les yeux du lecteurs accrochent beaucoup plus facilement à un texte aéré qu'à un bloc de mots uniforme.

     

    Votre nouvelle est terminée ! Félicitations ! J'espère que mes conseils vous auront servi et que vous gagnerez ce fameux concours ! ;)


  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Mars 2014 à 09:05

    Je prends bonne note !!!

    Belle journée!

    Catiminy/ Jolana 

    2
    Samedi 22 Mars 2014 à 09:51

    J'espère que mes conseils vous seront utiles ! Bonne journée à vous aussi et merci de votre passage ;)

    3
    Samedi 22 Mars 2014 à 11:09

    Merci pour les conseils ! Moi quand j'écris, je cherche une idée puis je brode autours pour mon histoire, et je relis puis c'est tout x) J'espère que ça va bien m'aider merci ^^

    4
    Samedi 22 Mars 2014 à 16:34

    Derien ! Moi aussi je fais comme toi pour les romans et les poèmes, mais les nouvelles.. impossible :)

    5
    Samedi 22 Mars 2014 à 19:24

    les nouvelles en général je trouve ça trop court donc j'en écrit pas des masses, mais c'est pas mal comme technique tout ça ^^

    6
    Dimanche 8 Juin 2014 à 19:41

    Ce que j'ai lu ici (Les articles précédents) est excellent, car il y a un plan, une préparation. Je n'agis pas tout à fait de cette façon, mais il y a des points communs.


    Écrire un roman n'a rien d'une aventure improvisée, tête baissée.

    7
    Lundi 9 Juin 2014 à 00:48

    Merci de votre passage et de votre commentaire ! En effet écrire est peut-être une façon de se libérer, de se défouler, mais cela demande une préparation et un minimum de rigueur ! :)

    8
    Samedi 28 Juin 2014 à 11:33

    Je n'ai jamais tenté l'écriture d'une nouvelle...à méditer ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :