• Nana

    Ne m'en voulez pas, en ce moment je n'ai pas trop le temps d'écrire. Pourtant je participe à plusieurs concours d'écriture à la fois, donc vous avez raison, je devrais me bouger les fesses !

    Bon ok, je m'incline : voici le premier (vraiment premier, donc pas de critiques :3) jet d'une nouvelle qui a pour thème Le dernier arbre. Je ne vous livre pas l'intrigue (ce serait trop imple hein !) mais seulement les premières lignes. Et puis non, en fait, je retire ce que j'ai dit : défoulez-vous. Si quelque chose dans ma narration vous fait tiquer, dites-le moi. Allez bisous ! (Et bonne lecture...)

    7 Avril 2222, Paris

    Nana, comme chaque jour, contemplait le minuscule rayon de soleil qui parvenait à s’infiltrer dans sa chambre. Les fenêtres ne mesuraient pas plus de 5 centimètres de haut, et la jeune fille était constamment plongée dans le noir. Ce petit rayon était la seule joie que lui apportait la vie. Cloîtrée dans cet orphelinat depuis la mort de ses parents, cinq ans plus tôt, elle dépérissait petit à petit. Ses yeux se fatiguaient à vivre dans le noir. Ses cheveux s’assombrissaient, sa peau était froide et d’une extrême fragilité. Elle n’avait pas vu d’oiseau depuis cinq ans. Elle n’avait pas foulé la terre fraiche depuis cinq ans. Elle ne se souvenait même plus à quoi ressemblait une plante, un arbre...
    Six ans plus tôt, un scientifique avait créé un engrais qui, d’après ses dires, permettait de faire pousser un arbre en quelques mois. Cette découverte fut une révolution dans le monde de la science, et on l’employa très rapidement dans toutes les forêts pratiquement éteintes à cause de la déforestation. Mais les analyses étaient trompeuses. Bien vite, les arbres nés de ce produit commencèrent à pourrir. Ils s’effondrèrent tous, écrasant les villes alentour. Et les restes de ces arbres empoisonnèrent la terre, qui a son tour empoisonna les racines des arbres plus anciens. À la fin de l’année 2117, les arbres se firent rares sur la planète. Le virus s’était propagé à une vitesse effroyable. L’oxygène manquait.

    © Lise Bello, All Rights Reserved


  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Février 2014 à 18:58
    ou bah elle va bien l'humatnité dis donc :x bon début en tous cas, ça donne envie de savoir la suite ^^
    2
    Dimanche 16 Février 2014 à 19:20

    Merci ! Je l'écris rapidos mais vous l'aurez pas avant le 20 Mars :3

    3
    Dimanche 16 Février 2014 à 19:39

    de rien ^^ oki pas de problèmes ^^

    4
    Samedi 22 Février 2014 à 11:49

    Ah ben c'est joyeux ! Sinon c'est un très bon texte, on a vraiment envie de savoir la suite et ce qui va arriver à Nana. Préviens-moi quand tu l'auras postée ;)

    5
    Samedi 22 Février 2014 à 18:50

    Merci ! Oui c'est un contexte un peu dramatique (pour changer de mon côté 'bisounours' :3)

    je te préviendrai ! :)

    6
    Samedi 22 Février 2014 à 20:01

    x)

    OK, merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :