• Retravailler son roman

    Après de longues heures de labeur, vous avez enfin terminé votre roman ! Je vous en félicite, mais vous n'êtes pas encore au terme de votre travail. Loin de là ! Maintenant, il va falloir le corriger, le retravailler, le remodeler.

    Prendre du recul

    Prenez du recul par rapport à votre roman. Laissez le de côté. Et lisez, lisez beaucoup pour penser à autre chose, ainsi que pour améliorer votre esprit critique. Lisez des bons livres, des best-sellers, pour vous comparer à eux. Et puis, au bout de quelques mois, reprenez votre roman.

    Corriger les fautes

    Vous allez me dire qu'on ne corrige les fautes qu'à la fin, mais vous allez devoir relire, en tant que lecteur, votre livre, et il faudra alors qu'il ne contienne aucune faute de français. Envoyez le à une personne de confiance qui saura vous corriger, ou alors si vous êtes plus courageux, ouvrez un Bécherel et corrigez vous-même !

    • Il y a les fautes classiques de frappe, que l'ordinateur souligne en rouge. Ça, c'est facile.

    • Plus difficile, des mots que vous avez bien écrits mais qui ne correspondent pas à la phrase: quelques voitures écrit quelles que voitures ne sera pas corrigé par l'ordinateur, POURTANT C'EST UNE ÉNORME FAUTE !

    • Ensuite, votre vocabulaire. Si vous n'êtes pas sûr de la définition d'un mot, allez chercher dans un dictionnaire ! Vous ne pouvez pas par exemple parler de.. Prenons une de mes fautes : de sourire édenté pour un sourire tordu (dents de travers) !

    • Aïe aïe aïe ! La conjugaison ! Combien de personnes font d'affreuses fautes de conjugaisons ? Vous écrivez un texte au passé, alors gardez-le au passé ! Écrivez un texte au présent et gardez-le au présent bon sang de bon soir !

    Corriger le fond

    Ici vous avez un gros travail, surtout sur le plan émotionnel. Vous allez devoir vous détacher de votre roman et le relire en tant que personne neutre. Au risque de sacrifier des extraits ! Il faut que votre histoire ait du sens, que les éléments soient cohérents, que le style reste le même tout le long du roman pour ne pas troubler le lecteur. Enlevez les extraits qui ne font pas avancer l'histoire. Par exemple, ne racontez pas le petit déjeuner de Martine avant qu'elle prenne le train, si c'est un petit déjeuner banal où il ne se passe rien.

    Primordial : AÉRER ! Vous devez rendre votre roman lisible, dégager les passages farfelus, être plus explicite sur certains évènements. Imaginez vous une pâte à gâteau légère et homogène. C'est à ça que doit ressembler votre roman.

    Faire lire

    La partie la plus pénible, c'est sûrement de le faire lire. Ne le faites pas lire à vos proches, de peur de ne pas avoir une réponse sincère, mais envoyez le à d'anciens camarades de classe, ou bien un professeur que vous aimez bien. Demandez-leur leur avis, et écoutez-les attentivement. En tant que lecteurs, ils seront les mieux placés pour critiquer votre roman. 


  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Janvier 2014 à 21:12

    pas mal du tout, à mettre en forme une fois que j'aurais fini mon bouquin :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :